English | French | Webmail
Questions (FAQs) | Offres |   Agenda
(225) 22 52 81 81 firca@firca.ci

Actualité

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

L’Union Européenne finance le développement du manioc et des maraîchers dans 21 régions de la Côte d’Ivoire

Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), agence d’exécution du Projet d’Appui au Développement des Filières Manioc et Maraîchers (PRO2M) a procédé, les 29 et 31 Août 2018, aux lancements régionaux dudit projet, respectivement dans les régions du Kabadougou et la Mé, puis du Poro et de l’Indénié Djuablin.

Ces ateliers régionaux avaient pour objectifs d’informer toutes les parties prenantes et d’échanger avec les populations en vue d’obtenir leur adhésion pour une meilleure mise en œuvre du projet.

Ont pris part aux différents ateliers régionaux de lancement du PRO2M, l’administration territoriale, les élus locaux, les autorités coutumières, les structures d’encadrement du monde paysan, les principaux acteurs des filières manioc et maraîchers et la Presse des 4 régions sus-citées.

C’est avec joie que les populations venues s’informer ont accueilli ce nouveau projet financé par l’Union Européenne à plus de 11 milliards de FCFA, avec pour mission de contribuer fortement à la professionnalisation des filières manioc et maraîchère en Côte d’Ivoire

A cet effet, une présentation du PRO2M mettant en exergue entre autres les objectifs, les résultats attendus et les critères de sélection des bénéficiaires du projet, a été faite à Adzopé et Abengourou par M. Jean Paul LORNG, Coordonnateur du PRO2M, et par M. GONDO Emmanuel, Coordonnateur Adjoint du projet, à Odienné et Korhogo.

A l’issue de la présentation et des échanges qui ont suivi, les participants ont noté que le PRO2M vise l’accroissement de la productivité et la rentabilité des exploitations qui seront impliquées, en intégrant de façon novatrice la production, la transformation et la commercialisation des produits afin d’améliorer l’offre de légumes et de manioc frais respectivement d’environ 34 000 tonnes  et 150 000 tonnes, dont 60 000 tonnes de produits transformés (attiéké et placali) dans 21 régions.

Les acteurs des filières manioc et maraîchers se sont réjouis de cette nouvelle opportunité qui leur est offerte tout en exprimant leur satisfaction pour le choix de leurs régions comme le témoigne Mme KONE Salimata, productrice de manioc à Odienné  « Je suis très contente du lancement du PRO2M.  J’ai commencé à cultiver le manioc depuis 2014 et j’ai mis en place une petite unité de transformation artisanale du manioc en attiéké. Avec ce projet, je vais réaliser mon rêve d’approvisionner régulièrement les villages de la région en attiéké. Et je pense aussi que nous aurons du manioc de bonne qualité et pourrons améliorer nos revenus ».

Il faut rappeler que le PRO2M est mis en œuvre par le FIRCA sur la période 2018- 2021.

Laisser un Commentaire