English | French | Webmail
Questions (FAQs) | Offres |   Agenda
(225) 22 52 81 81 firca@firca.ci

Actualité

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

KOUAKOU Marcel, un modèle de réussite grâce à l’adoption du Système de Riziculture Intensive

Le FIRCA, unité de coordination technique et fiduciaire du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP), a introduit plus de 40 technologies agricoles dans le secteur du vivrier en Côte d’Ivoire, sur la période de 2011 à 2016. Ces technologies agricoles ont permis d’opérer des changements notables sur les techniques culturales, les rendements et les revenus des producteurs.

Parmi ces technologies figure le Système de Riziculture Intensive (SRI) qui a été adopté avec succès par des producteurs dont M. KOUAKOU Marcel qui en est l’un des précurseurs en Côte d’Ivoire. Vivant à Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire située à 206 km d’Abidjan, la capitale économique, KOUAKOU Marcel, autrefois riziculteur ordinaire, a aujourd’hui doublé ses rendements grâce au SRI.

Devenu Champion SRI, KOUAKOU Marcel est entré pour la première fois en contact avec cette technologie en 2012 grâce au CNRA et au FIRCA dans le cadre du PPAAO/WAAPP. A cette époque, KOUAKOU Marcel pratiquait encore la méthode traditionnelle dite en foule (non-respect de normes au niveau de la pépinière, semi à la volée…) avec pour conséquence des rendements faibles entre 3 et 4 tonnes à l’hectare.

Aujourd’hui,  KOUAKOU Marcel a complétement révolutionné sa pratique du riz avec des rendements  variant de 5 à 9 tonnes/ha selon les variétés grâce à la pratique du SRI sur ses parcelles.

En effet, la technique SRI est une méthode qui permet aux agriculteurs d’augmenter le rendement et de diminuer le coût de production en utilisant moins d’eau, d’intrants et de semences.

 « Pour faire la pépinière de riz avec la technique SRI, il est recommandé d’utiliser 10 kg de semences par hectare contre 40 kg utilisées sans cette technique. Le SRI préconise 1 kg de semence pour 10m2 de planche pour obtenir des plants de riz vigoureux dans la pépinière. A l’âge de 12 jours, les plants de la pépinière sont repiqués en ligne. Avec la pratique du SRI, mes conditions de vie se sont améliorées. J’ai construit ma maison et j’assure la scolarité de mes enfants. Par ailleurs, j’ai reçu des distinctions dont le prix du meilleur riziculteur de Côte d’Ivoire en 2013 » confie avec fierté KOUAKOU Marcel.

Il emploie 3 employés permanents et environ 70 employés occasionnels et dispose de plus de 10 variétés de riz homologuées grâce au PPAAO/WAAPP. Après avoir adopté le SRI, KOUAKOU Marcel a lui-même formé plus de 200 riziculteurs qui à leur tour ont adopté le SRI à Yamoussoukro et dans d’autres localités.

Par ailleurs, le Champion SRI commercialise le riz local blanchi auprès d’une clientèle de proximité composée de particuliers et de restaurants locaux dans des emballages de 5 kg, 10 kg et 25 kg.  « On a adopté automatiquement le riz local après l’essai d’un échantillon de riz local offert par M. KOUAKOU Marcel.  Avec une bonne saveur, un parfum agréable et de bons grains, ma famille est satisfaite du riz. En tous cas, nous préférons le riz local par rapport au riz importé » témoigne Mme Koffi, vendeuse en pharmacie.

KOUAKOU Marcel souhaite de vive voix la mécanisation du  secteur par l’octroi de chaînes de production complètes aux riziculteurs, composées de motoculteurs appropriés, de tracteurs, de repiqueuses, de moissonneuses- batteuses et de séchoirs modernes.

Heureux d’être un riziculteur professionnel, KOUAKOU Marcel exhorte l’ensemble des riziculteurs ivoiriens à s’approprier les techniques du SRI afin de contribuer à répondre significativement à la demande de riz en Côte d’Ivoire, en  particulier la demande du riz local.

Laisser un Commentaire