Actualité Institutionnelle

Le FIRCA en phase avec le Fonds d’Adaptation et le Fonds Vert pour le Climat

Le Directeur exécutif du Fonds Interprofessionnel de la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) a reçu à son bureau, ce mardi 17 mai 2022, la visite des délégations des Institutions onusiennes de financement vert.  

Neuf (9) jours après l’ouverture de la 15ème édition de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la Désertification (CCNUD-COP 15) à Abidjan, les évènements se succèdent sans se ressembler sur les pavillons. Pour le Fonds Interprofessionnel de la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), les contacts et les rencontres B to B se multiplient. En marge des activités qui se déroulent sur le site officiel de la COP 15, l’Institution financière a reçu, à son siège à la 7ème tranche – Cocody, deux délégations : l’une du Fonds d’Adaptation et l’autre du Fonds Vert pour le Climat. C’était à l’invitation de son Directeur exécutif, Atsin Léon Yao.

Ces visites sont d’une grande importance pour le FIRCA qui, profitant de la COP 15 et de la présence sur les bords de la lagune Ebrié des responsables desdits fonds, veulent mieux se faire connaître. Ainsi, une séance de travail avec le fonds d’Adaptation a ouvert la série de visite en présence de deux experts de cet organisme, des représentants du FIRCA, de l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), de l’Institut pour la Croissance Verte (GGGI) – partenaire du FIRCA, sous le regard des agents du ministère de l’environnement et du Développement Durable, la tutelle des hommes de Atsin Yao Léon pour ce projet.

La rencontre, à en croire les participants, a été à la hauteur des attentes. « Nous sommes satisfaits de cette rencontre. L’ANADER a soumis un projet qui a été éligible par le FIRCA pour financement auprès du Fonds d’Adaptation. Les observations sur la note conceptuelle du projet faites par les experts de l’organe onusien seront prises en compte. Nous sommes déjà heureux que le document ait été bien reçu. », s’est réjoui Mme Assiénan Kokola, Directrice Genre à l’ANADER.

Mahamat Assouyouti, expert senior sur le Changement climatique au Fonds d’Adaptation a laissé entrevoir un espoir certain de voir le projet de l’ANADER être financé. « Nous avons demandé au FIRCA de juste prendre en compte les observations faites sur le projet. Sinon, la note conceptuelle présentée comporte des éléments très intéressant. », a précisé le fonctionnaire international. Après ce message, le FIRCA, par le responsable des financements verts, Edmond Ayemou, a assuré toutes les parties prenantes de l’amélioration du document. Pour lui, le projet est en bonne voie. « Nous allons suivre toutes les étapes pour obtenir rapidement le financement du projet soumis par l’ANADER », rassure-t-il.

A la suite du fonds d’Adaptation, le FIRCA a ouvert ses portes au Fonds Vert pour le Climat. Il s’est agi pour Atsin Yao Léon et ses collaborateurs, de faire le point du dossier soumis par sa structure en vue de son accréditation. Et ce, sous l’œil vigilant du ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Sur la question, Kabishi Tshilumba, expert en charge de l’Afrique au Fonds, s’est voulu confiant et disponible pour accompagner les locataires de la maison des Filières.

Faut-il le savoir, le FIRCA est accrédité auprès du Fonds pour l’Adaptation au Changement Climatique comme entité nationale de mise en œuvre depuis 2018. L’Institution financière agricole de Côte d’Ivoire est par ailleurs en cours d’accréditation auprès du Fonds Vert pour le Climat.

Ces Institutions, adossées au système des Nations Unies, comptent plusieurs guichets pour financer des projets de petites et grandes envergures à fort impact sur les populations. Le but est de juguler les effets néfastes liés au changement climatique. En Côte d’Ivoire, le FIRCA reste l’interface entre ces fonds verts internationaux et les autres institutions locales en quête de financement vert.

X