Projet d'appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire

Programmes conventionnés

Bailleurs

Le Volet Cacao du PSAC est Co-financé par le Conseil du Café-Cacao et le Groupe de la Banque Mondiale.

Montant

Dans le cadre du PSAC, le FIRCA a signé avec le Conseil du Café-Cacao 02 avenants au contrat-plan 2013-2016, d’un montant global de 1 960 541 583 FCFA portant sur :

  • La période de 2015-2016 pour un montant de 763 283 283 FCFA ;
  • La période de 2016-2017 portant sur 1 197 258 300 FCFA.

Les décaissements effectués sur le Projet PSAC se sont élevés à 1 952 057 289 FCFA, soit un taux de décaissement, par rapport aux ressources mobilisées, de 98,70%.

Durée

Intégré au Contrat-Plan 2013-2016 signé entre le FIRCA et le Conseil du Café-Cacao à partir d’aout 2015, la mise en œuvre des activités du PSAC s’est achevée le 29 juin 2018.

Personne contact au FIRCA

Mlle KRAMO Y. Mireille

Chargée de Programmes Café-Cacao,   Email: kramoy@firca.ci

Objectifs

L’objectif du volet cacao du PSAC mise en œuvre par le FIRCA est d’apporter un appui aux initiatives déjà engagées par le Conseil du Café-Cacao et ses partenaires dans le cadre du programme d’amélioration de la productivité des vergers de cacaoyer. Il s’est agi particulièrement de soutenir les actions (i) de formation des producteurs aux Bonnes Pratiques Agricoles (BPA), (ii) de lutte contre la maladie du swollen shoot, (iii) de développement communautaire dans la région de la NAWA et (iv) de renforcement des capacités de production de semences du CNRA en vue d’améliorer l’offre de semences améliorées de cacao.

Cibles

Le projet couvre la région administrative de la NAWA avec Soubré comme chef-lieu de région. La cible c’est :

  • Producteurs de cacao ;
  • Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) ;
  • Communautés villageoises.

Résultats attendus

Le volet « soutien à la productivité durable du cacao et renforcement des capacités de production de semences améliorées de cacao » du PSAC, comprend trois actions majeures.

  • Soutien à la productivité durable du cacao

Cet axe d’action renferme l’ensemble des formations et l’appui technique aux producteurs pour l’application des Bonnes Pratiques Agricoles (BPA) et pour la lutte contre le swollen shoot du cacaoyer dans la Région de la NAWA. La mise en œuvre de ces actions se fait à travers (i) la formation des producteurs aux techniques de réhabilitation des vergers, à la gestion intégrée des maladies et des ravageurs du cacaoyer, et (ii) l’appui à la replantation des vieux vergers ainsi que des vergers infectés par la maladie du swollen shoot.

  • Amélioration de l’accès au matériel végétal amélioré

Elle vise le renforcement des capacités de production des champs semenciers du CNRA en vue d’améliorer l’offre de semences. Il s’agit notamment (i) de construire une plateforme de production de semences sous forme de fèves enrobées, munie d’un système de décantation des eaux usées émanent de ladite unité, (ii) d’irriguer 32 ha de jeunes champs semenciers en vue d’accroître la production, (iii) de doter le CNRA de matériel de transport de la production et du personnel de pollinisation et (iv) de construire une serre et une ombrière modernes pour la production de plants à partir d’orthoboutures.

  • Développement communautaire

L’objectif visé par cet axe d’action est d’accompagner les communautés villageoises productrices de cacao à la réalisation de projets sociaux-économiques et de leur apporter l’appui pour la gestion des infrastructures réalisées à leur profit, à travers la formation, le suivi et l’encadrement des groupements et communautés bénéficiaires.

Principaux résultats

  • 18 557 Planteurs formés aux bonnes pratiques agricoles ;
  • 13 879 ha de vieux vergers replantées ;
  • 1 171 ha de vergers infectés arrachés ;
  • 20 138,5 ha de semences de cacao distribuées ;
  • Aménagement d’une plateforme de production de semences sous forme de fèves enrobées à Soubré ;
  • Installation d’un réseau d’irrigation pour 32 ha de champs semenciers de cacao ;
  • Construction d’une serre et d’une ombrière moderne pour la production de plants issus d’ortho bouture ;
  • Acquisition de 02 tracteurs équipés de bennes pour le transport de matériels agricoles et de semences ;

Acquisition de 02 camions de transport du personnel de pollinisation.