Contribution du FIRCA à la mise en œuvre des programmes de la Filière Légumes

Financement des Programmes de Développement des Filières Agricoles

Programme de développement de la filière

Les Filières de Productions Légumières et Maraîchères représentent des secteurs importants pour l’équilibre économique et social en Côte d’Ivoire, et occupent une frange importante de la population, constituée de près de 60% de femmes et de jeunes des zones rurales et périurbaines. Pour une superficie d’environ 100 000 Ha en 2010, la production nationale des légumes et maraîchers était estimée à plus de 850 000 tonnes selon le plan directeur de l’horticulture de Côte d’Ivoire 2006/2025.

Le Programme de Développement de la Filière Légumes a pour objectif général de contribuer à l’amélioration de la productivité des légumes à une meilleure structuration de la filière et à une professionnalisation des acteurs.

Ce programme vise spécifiquement à :

 

  • Améliorer la sécurité semencière
  • Améliorer la production et la qualité des légumes
  • Améliorer le système de commercialisation
  • Améliorer la nutrition des populations
  • Assurer une meilleure Coordination des activités.

Evolution des cotisations de la filière

La filière légumes et maraîchères n’est pas inscrite au nombre des filières cotisantes au FIRCA.

La mise en œuvre de son programme de développement est soutenue par le guichet Solidarité du FIRCA et le soutient des partenaires au développement (AFD, UE)

Liste des projets mis en oeuvre

  • Le Projet d’appui à la relance des filières agricoles de Côte d’Ivoire (PARFACI)
  • Le Projet Filières agricoles durables de Côte d’Ivoire (FADCI)
  • Le Projet d’appui au développement des filières manioc et maraîchers en Côte d’Ivoire (PRO2M)

Résultats significatifs

  • Recherche
  • A travers la convention FIRCA-PARFACI, le CNRA a sélectionné des variétés productives, adaptées aux conditions locales et appréciées par les producteurs. Il s’agit de 2 variétés de tomate (TM43/14EW et TM44/14EW), trois variétés de piment (PM90/08Od, PM89/12B et PM86/12B) et trois variétés d’aubergine (AB42N/09Ad, AB34N/08Od et AB50K/12B).
  • Au niveau du soja, après des opérations d’épuration, 5 400 kg de semences produites ont été mises à la disposition des producteurs.
  • Deux études dont, l’étude sur les modalités de réduction des pertes après récolte en légumes et l’étude d’identification et d’analyse des contraintes à la production de maraichers selon les grandes zones agro climatiques de la Côte-d’Ivoire ont été conduites.
  • Conseil agricole
  • L’aménagement de 37 périmètres d’une superficie de 138 ha,
  • L’appui conseil à 37 groupements maraîchers,
  • La production de 294 T de légumes en 2018,
  • L’appui à la commercialisation de 124 T de légume,
  • L’introduction de 9 séchoirs solaires (pilotes)
  • Formation
  • Formation de 24 groupements de producteurs de semences certifiées,
  • Formation de contrôleurs et d’inspecteurs semenciers,
  • Formation des membres de 37 groupements aux techniques de production de légume avec la micro-irrigation
  • Appui aux OPA
  • Un appui a été apporté à l’Interprofession oignon de Côte d’Ivoire (IOCI)
    • Pour l’élaboration de son PSD
    • Pour l’obtention du décret portant reconnaissance de l’interprofession
    • Pour son fonctionnement avec l’acquisition d’ordinateurs, de mobiliers de bureau, d’un appareil photo, d’un rétroprojecteur et d’autres équipements de travail