nos actions

Financement des Programmes de Développement des Filières Agricoles

Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles

Programme de Développement des Filières Agricoles

UN OUTIL DE FINANCEMENT AU SERVICE DES FILIÈRES AGRICOLES

Le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) représente en Côte d’Ivoire, le principal outil de financement de la « Filière du Progrès », au service des Filières Agricoles, des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) et de l’État.

La filière du progrès étant la dynamique qui relie la recherche appliquée, la vulgarisation agricole et la formation des producteurs, source d’amélioration de la productivité, d’accroissement des productions et d’augmentation des revenus des producteurs.

Le FIRCA a une double mission :

  • Mobiliser des ressources financières auprès de différentes sources (Filières agricoles, État, Partenaires au développement, etc.)
  • Assurer le financement des programmes de développement des filières (ciblés et planifiés avec elles, sur la base des besoins ressentis), dans tous les secteurs de productions végétale, forestière et animale.

Ces programmes portent sur :

  • la recherche agronomique et forestière appliquée
  • la conduite d’expérimentations et de démonstrations pour la transmission du savoir entre la recherche et l’exploitation
  • la recherche technologique pour l’amélioration des produits agricoles et des produits transformés
  • la diffusion des connaissances par l’information, la démonstration, la formation, le conseil technique et économique
  • la conduite d’études, d’expérimentation et d’expertises
  • l’appui à l’amélioration durable de la rentabilité économique des exploitations
  • le renforcement des capacités des Organisations Professionnelles Agricoles (OPA)
  • la formation professionnelle des producteurs, des dirigeants des OPA et de leur personnel. 

NOS SOURCES DE FINANCEMENT

Le FIRCA mobilise à cet effet des fonds auprès de 3 sources majeures :

  • les Filières Agricoles, au moyen des Cotisations professionnelles
  • l’État Ivoirien, par des Subventions directes et indirectes
  • les Partenaires Techniques et Financiers, à travers des Contributions directes ou par des Ressources issues de projets cofinancés.

LA MOBILISATION DES RESSOURCES AUPRÈS DES FILIÈRES

Notre mécanisme de mobilisation est un processus en 3 étapes essentielles :

  • les concertations avec chaque filière pour l’adoption de taux de cotisation consensuels (sur la base d’un document de négociation et de projets planifiés)
  • la fixation des taux de cotisation convenus par décret et arrêtés interministériels (supports légaux s’imposant à tous)
  • le recouvrement des cotisations professionnelles par les services des impôts (garantie du mécanisme de recouvrement par une régie financière de l’Etat).

LA LOGIQUE D’INTERVENTION DU FIRCA

Le FIRCA fonctionne sur la base d’un plan stratégique conçu pour une durée de 6 ans, se découpant en 2 périodes de mise en œuvre de 3 ans chacune, selon un plan opérationnel triennal.

Ces plans opérationnels triennaux sont ensuite déclinés en Plans d’Actions Annuels (PAA), qui sont dotés chacun d’un budget.

Les PAA portent sur la mise en œuvre des actions-projets constituant les programmes de développement des filières agricoles et/ou des programmes transversaux (programmes de développement touchant plusieurs filières à la fois).

Les actions-projets sont mis en œuvre par contractualisation avec des prestataires de services sélectionnés à l’issue d’appels d’offres.

Ces prestataires de services, payés après service rendu, ont obligation de résultat et de rendre des comptes aux acteurs des filières.