English | Français

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

Un salon pour promouvoir le commerce du bétail et la viande

La première édition du Salon international du bétail et de la viande d’Afrique de l’Ouest (SIBVAO) s’est tenue du 31 août au 4 septembre 2016, au Palais de la culture d’Abidjan et en présence de personnalités, dont le Premier Ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan et le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), Kobenan Kouassi Adjoumani, ainsi que le Chargé d’affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, Andrew Havilland. Le salon avait pour objectif de favoriser la professionnalisation, la modernisation, la performance et la rentabilité de la filière bétail et viande pour une productivité accrue, compétitive, diversifiée et préservatrice de l’environnement.

Ce salon dont le thème était « Compétitivité et développement durable de la filière bétail et viande », se veut l’expression de l’intégration des économies sous-régionales pour promouvoir le commerce du bétail et de la viande. Pour Dr Marcel Koffi-Koumi, coordinateur général du SIBVAO 2016, « Ce salon est le point de départ d’une vaste campagne pour la structuration de la filière, en vue de la transformer en une véritable chaîne de valeurs ».

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan s’est quant à lui, réjoui de la tenue de ce salon qui à travers différents panels a permis de débattre des « questions pertinentes inhérentes à la filière bétail et viande tant au niveau de chaque pays, qu’au niveau sous-régional et de dégager les grandes lignes d’action pour promouvoir l’investissement dans ce secteur ».

Durant cinq jours, le SIBVAO a présenté à travers cinq thèmes, l’énorme potentiel de la chaîne de valeurs bétail-viande de la région. Cette première édition a été meublée par des conférences thématiques, des stands d’exposition, des rencontres d’affaires et un espace gastronomique. Plusieurs pays tels que le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Bénin, le Togo, y ont pris part, avec notamment le Niger comme pays à l’honneur.

La Filière bétail-viande contribue en effet à hauteur de 15% du Produit intérieur brut (PIB) régional. Cependant, selon les experts, le potentiel du secteur demeure inexploité et fait perdre d’importantes ressources tant aux Etats qu’aux acteurs de la filière. C’est pour réfléchir aux stratégies à mettre en œuvre pour redynamiser la filière que le ministère ivoirien des Ressources Animales et Halieutiques et la Fédération nationale des coopératives de bétail-viande, ont organisé ce Salon qui est financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), à travers le projet West Africa Trade and Investment Hub) et par la Coopération Suisse, à hauteur de 30 millions de francs CFA.

« L’amélioration de cette chaîne de valeurs favorisera la création d’emplois et la croissance économique tout en augmentant la capacité de l’Afrique de l’Ouest à nourrir sa population » a expliqué Andrew Havilland, dans une note de l’Ambassade des USA. C’est pour cette raison, a-t-il ajouté, que « les Etats-Unis soutiennent le réseau des emboucheurs de bovins pour booster la croissance économique, pas seulement pour quelques-uns au sommet mais pour le plus grand nombre. »

Leave a Reply