(225) 22 52 81 81 firca@firca.ci English Français

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

Le FIRCA évalue sur le terrain les prestataires du Conseil Agricole dans la Filière Coton

Du 22 au 26 mai 2017, le FIRCA a organisé une série d’ateliers de restitution des activités du conseil agricole exécutées par les sociétés cotonnières aux producteurs de coton dans les villes de Boundiali, Korhogo, N’Bengué, Ferkéssédougou, Niakara et Tiéningboué. Cette série d’ateliers qui permet au FIRCA de se rendre compte des activités conduites sur le terrain par les prestataires commis pour la mise en œuvre du conseil agricole, est aussi une occasion pour les producteurs de donner leurs avis sur l’appui qu’ils ont reçu au cours de la campagne 2016-2017.

En effet, ces ateliers s’inscrivent dans le cadre de l’appui apporté aux activités du conseil agricole par le Projet d’Appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC). Depuis la campagne 2015 – 2016, l’appui du PSAC a, en plus de soutenir les activités classiques du conseil agricole, permis d’introduire des innovations techniques telles que la fertilisation du cotonnier par la détermination du facteur N-NH4+ et d’amplifier le traitement insecticide sur seuil.

A cet effet, pour la campagne 2016-2017, le FIRCA a signé des contrats de prestation de conseil agricole avec cinq (5) prestataires de service, sélectionnés par l’INTERCOTON que sont : la Compagnie Ivoirienne pour le Développement des Textiles (CIDT), la Société d’Exploitation Cotonnière d’Olam SA (SECO), Ivoire Coton (IC), la Compagnie Ivoirienne de Coton (CO.I.C.)  et la Société Industrielle Cotonnière des Savanes 2.0 (SICOSA 2.0), afin d’assurer l’assistance technique aux producteurs de coton.

Ces contrats prévoient un contrôle périodique des activités menées sur le terrain et une restitution des activités réalisées par les prestataires aux producteurs de coton. Ainsi, suite à la première mission de suivi qui a permis d’évaluer le niveau de déploiement des ressources humaines et matérielles sur le terrain et la mise en œuvre des actions d’encadrement, conformément au cahier des charges, un rapport détaillé avec des recommandations précises a été élaboré et transmis à chaque prestataire chargé de l’assistance technique aux producteurs de coton.

Conformément aux cahiers de charges, le FIRCA a démarré ce lundi 22 mai 2017, à la salle des fêtes de la mairie de Boundiali, la 1ère étape de ces ateliers de restitution. L’opportunité a été offerte aux producteurs de cette ville d’échanger directement avec les responsables d’IVOIRE COTON, structure en charge de l’encadrement dans ladite localité.

Suite à la présentation des résultats d’Ivoire Coton dans la localité de Boundiali, les producteurs ont, au travers des questions pertinentes, posé leurs préoccupations afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de Conseil Agricole à leur profit.

Ils ont en outre, relevé les difficultés vécues lors de la campagne 2016-2017. Ces difficultés concernent la qualité des intrants mis à leur disposition, le déficit de communication avec IVOIRE COTON qui ne permet pas d’apporter des solutions à temps à leurs préoccupations et le manque de main d’œuvre.

Le prestataire commis pour assurer l’évaluation des structures de prestations est quant à lui revenu sur les mauvaises pratiques des producteurs, à savoir le non-respect des règles d’épandages des engrais et le détournement des intrants au profit des productions vivrières. Il a en outre insisté sur la qualité de la production et pour ce faire, a invité les producteurs à réduire les superficies à emblaver, afin de concentrer leurs efforts pour une production de qualité, gage de l’augmentation de leurs revenus.

Au terme des échanges, M. EHOUMAN Anderson, Représentant du Directeur Exécutif du FIRCA a salué les producteurs pour la franchise avec laquelle les débats ont été menés. Aussi, a-t-il rassuré ces derniers quant à la prise en compte de leurs observations et propositions pour l’amélioration du cahier des charges du conseil agricole aux producteurs de coton lors de la prochaine campagne.

Signalons que ces ateliers de restitution ont permis au FIRCA de rencontrer également les producteurs des localités de Korhogo, Ferkéssédougou, M’Bengué, Niakara et Tiéningboué.