(225) 22 52 81 81 firca@firca.ci English Français

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

Filière Coton : Les producteurs non satisfaits des prestations de la SECO

Le 25 mai s’est tenu au centre culturel des Ferkéssédougou, la 4ème étape des ateliers de restitution des prestations de Conseil agricole aux producteurs de coton.

Ce sont 80 producteurs, responsables d’Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) de la Filière Coton, bénéficiaires du Conseil Agricole, qui ont effectué le déplacement. Cela, pour donner leurs avis, échanger et porter des critiques constructives sur l’exécution du conseil agricole dans leurs zones respectives, durant la campagne 2016-2017, en vue d’améliorer la qualité des prestations exécutées par la Société d’Exploitation Cotonnière OLAM (SECO) commise à cet effet.

Initié par le FIRCA en sa qualité de structure fiduciaire de la mise en œuvre du conseil agricole dans la Filière Coton, cet atelier a donné l’occasion à M. KOFFI KONAN, Coordinateur de la production agricole de la SECO, présente dans la zone depuis la campagne agricole 2008-2009, de dresser le bilan d’activité de cette structure.

Au cours de sa présentation, le représentant de SECO a énuméré les prestations portant sur la formation, l’assistance technique et matérielle apportées aux producteurs, ainsi que les difficultés rencontrées dans l’exécution du conseil agricole.  Il a en outre relevé des avancées notables dans l’exécution du conseil agricole, notamment le relèvement du rendement à plus d’une tonne à l’hectare (1,023 tonne) par rapport à la campagne précédente 2015-2016 (724 kg/ha).

L’on retient de sa présentation que pour la campagne 2016-2017, ce sont 16 594 producteurs qui ont bénéficié des prestations de la SECO contre 16 021 producteurs l’année dernière, 21 000 bœufs qui ont été vaccinés sur 30 000, dont 3 200 ont pu bénéficier d’une assurance. Au niveau des semis, ce sont 142 872 ha emblavés de coton et vivriers confondus, avec l’introduction de l’innovation N-NH4+.

Au terme de cette présentation, les producteurs se sont prononcés sur la conduite des Conseillers Agricoles dans les localités de Ouangolo, Diawala, Kong et Ferkéssédougou. Pour les producteurs de cette zone, ce bilan est entaché de plusieurs insuffisances et difficultés telles que la mauvaise présentation de la facturation des intrants, l’indisponibilité des conseillers agricoles, l’approvisionnement tardif en intrants et en semences, les labours tardifs dû à une pluviométrie mal répartie en période des semis (mai-juin), et la présence d’insectes ravageurs constatée dans les champs.

Au vu de ces éléments relevés par les producteurs et des résultats de la campagne cotonnière dans cette localité, il ressort que la société SECO connaîtra des sanctions pour les défaillances de son système d’encadrement.

Pour rappel, ces ateliers de restitution sont d’une importance capitale pour la Direction Exécutive du FIRCA. ‘’C’est l’occasion pour nous d’écouter les producteurs, de recueillir toutes leurs préoccupations et faire des ajustements du cahier de charges du conseil agricole. Le constat ici est que la société SECO, bien qu’ayant obtenu le rendement escompté dans certaines localités connaîtra une sanction du fait de n’avoir pas rempli le cahier de charges à lui assigné’’ a déclaré M. EHOUMAN Anderson, Chargé de Programmes Coton au FIRCA et représentant le Directeur Exécutif.

Signalons que cette série d’ateliers qui s’est tenue du 22 au 26 mai 2017 dans les localités de Boundiali, M’Bengué, Ferké, Korhogo, Niakara et Tiéningboué, est à sa 3ème édition.