(225) 22 52 81 81 firca@firca.ci English Français

Investir pour le futur, Anticiper, Innover

Conseil Agricole dans la Filière Coton, les acteurs revisitent le cahier des charges

Du 30 au 31 mai 2017, s’est tenu à l’hôtel du stade de Bouaké, l’atelier bilan de la mise en œuvre des innovations techniques pour la campagne 2016-2017 et d’actualisation des cahiers de charges du conseil agricole dans la Filière Coton.

En effet, pour la campagne dernière, le FIRCA a signé des contrats de prestation de service du conseil agricole avec cinq (5) prestataires, sélectionnés par l’INTERCOTON que sont : la Compagnie Ivoirienne pour le Développement des Textiles (CIDT), la Société d’Exploitation Cotonnière d’Olam SA (SECO), Ivoire Coton (IC), la Compagnie Ivoirienne de Coton (CO.I.C.)  et la Société Industrielle Cotonnière des Savanes 2.0 (SICOSA 2.0), afin d’assurer l’assistance technique aux producteurs de coton.

Ces contrats prévoient, dans le cadre de l’évaluation de l’assistance technique, des contrôles périodiques des activités menées sur le terrain et une restitution des activités réalisées par les prestataires aux producteurs de coton. Le présent atelier bilan est organisé pour présenter les résultats des deux missions de suivi-évaluation des prestations d’assistance technique aux producteurs de coton.

Cet atelier qui s’est ouvert le 30 mai dernier à Bouaké, vise à informer les acteurs de la filière de la mise en œuvre des innovations techniques éprouvées dans d’autres cultures et sous d’autres cieux durant la campagne 2016 – 2017 et de recueillir les avis et suggestions de ces derniers pour améliorer le service rendu aux producteurs pour la prochaine campagne. Ce fut également l’occasion de prendre en compte les problèmes et suggestions formulés par les producteurs au cours de la série d’ateliers de restitution des activités du conseil agricole, qui s’est tenue du 22 au 26 mai 2017 dans les villes de de Boundiali, Ferké, Korhogo, M’Bengué, Niakara et Tiéningboué,

Ce sont environ 30 personnes issues des 5 structures de prestations cotonnières commises pour la mise en œuvre du conseil agricole durant la précédente campagne, de la Fédération des Producteurs de Coton de Côte d’Ivoire (FPC-CI), de l’Ecole Supérieure d’Agronomie (ESA), l’Association Professionnelle des Sociétés Cotonnière de Côte d’Ivoire (APROCOT-CI), de l’INTERCOTON, de l’Unité de Coordination du Projet d’Appui au Secteur Agricole (UCP-PSAC), du Conseil du Coton et de l’Anacarde, du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), du cabinet commis pour l’évaluation des structures de prestations et du FIRCA, qui ont pris part à cette rencontre.

Lors de la cérémonie d’ouverture de cet atelier bilan, Mme TRAORE Assita, Directeur du Département Cultures d’Exportation et Productions Forestières (DDCEPF) a, au nom du Directeur Exécutif du FIRCA, salué la présence des acteurs de la Filière Coton et réitéré les remerciements du FIRCA à l’endroit du Directeur Général des Productions et de la Sécurité Alimentaire (DGPSA) du MINADER, pour son soutien inlassable à la Filière Coton et au Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC), dont la contribution au financement du conseil agricole permet la mise en œuvre d’innovations techniques dans cette filière.

Mme TRAORE a en outre présenté l’importance du conseil agricole dans la Filière Coton, gage d’une bonne productivité et de l’amélioration des revenus des producteurs. « Nous devons mettre en place des dispositions à même de rendre le conseil agricole plus efficace, malgré les contraintes exogènes qui s’imposent souvent à la filière, notamment l’irrégularité des pluies, le coût des intrants et le prix d’achat du coton graine, jugé peu rémunérateur par les producteurs. Un conseil agricole bien exécuté avec un appui régulier et efficace des producteurs contribue, sans nul doute, à l’amélioration de la productivité, de la production et partant des revenus des producteurs. » a-t-elle déclaré.

Présidant cet atelier, le Conseiller Technique du Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde a présenté l’opportunité de cette rencontre qui de son point de vue, permet de capitaliser de manière participative le cahier de charge du conseil agricole et d’actualiser les indicateur de cette activité. Il a en outre prodigué des conseils aux acteurs de la filière. Aux sociétés cotonnières, il a demandé de déterminer les critères de sélection des agents du conseil agricole et appelé les agents à mener à bien le travail pour lequel ils ont été mandatés.

Il a invité les producteurs au respect de l’itinéraire technique afin de dépasser le record historique de production de coton graine qui a été de 450 000 Tonne lors de la campagne 2013-2014. Il a en outre, invité les participants à cet atelier à s’engager à relever ce tonnage.