• Abidjan - Cocody, Côte d'ivoire
  • (225) 225-281-81
  • firca@firca.ci

Lutte contre le Swollen Shoot – Résultats & Acquis de 2008 à 2017

Au plan stratégique

La Côte d’Ivoire dispose d’un programme national de lutte contre la maladie du swollen shoot comprenant (a) un volet recherche dont l’accent est mis sur (i) la mise au point de variétés de cacaoyer résistantes au swollen shoot, (ii) la lutte contre les cochenilles vectrices, (iii) la mise au point de méthodes de détection précoce du virus dans le cacaoyer au champ et la connaissance du virus ainsi que ses hôtes autres que le cacaoyer, (b) un volet arrachage – replantation portant sur (i) l’information, la formation et le conseil agricole au producteur, avec un volet subvention en nature portant sur (ii) la mobilisation d’opérateurs privés locaux pour les opérations d’arrachage, la fourniture de semences de vivriers et de cacao, de plants de bananiers plantains, de produits phytosanitaires et d’engrais.

L’organe de gouvernance comprend (i) un Comité de Pilotage présidé par le Ministre de l’Agriculture, (ii) un Comité technique présidé par le Conseil du Café – Cacao et un centre d’exécution technique assuré par le FIRCA.

Au plan scientifique et de la recherche

  • Les résultats du recensement des foyers de 2008 et 2012 établissent le taux de prévalence de l’infection à 9%. Ce recensement montre que tout le verger est sous la menace du swollen shoot ;
  • L’identification de six (6) hybrides de cacaoyer prometteurs (indemnes de la maladie après plus de huit années de test en zones infectées). Ce matériel végétal est actuellement utilisé pour les replantations ; 
  • L’établissement du niveau de virulence des six souches virales identifiées et leur répartition dans le verger ;
  • L’édition d’un guide de lutte contre la maladie du swollen shoot comme base technique pour l’arrachage – replantation.

Au niveau de la replantation des vergers infectés

  • Au titre de l’information et de la sensibilisation

Les actions d’information et de sensibilisation ont couvert les 18 000 localités de la zone de production du café et du cacao avec environ 500 000 producteurs touchés à travers les réunions village. En outre, des émissions sur le swollen shoot ont été animées et diffusées sur toutes les radios rurales de la zone de production

  • Au titre du renforcement des capacités des acteurs sur la gestion de la maladie

Les agents des services déconcentrés du Ministère de l’Agriculture, des structures de gestion de la filière ont été formés, dont 120 au titre des agents du Ministère de l’Agriculture et des agents des structures de gestion de la filière et 600 agents de l’ANADER.

  • Au titre de la formation des producteurs et de l’arrachage-replantation des vergers

Les principaux acquis portent sur la mise en place : (i) d’un dispositif de conseil dédié de 450 conseillers agricoles couvrant 12 500 localités sur les 18 000 que compte la zone de production du cacao, (ii) de 1 482 parcelles de démonstration et de formation et (iii) de 200 équipes et 218 sous – équipes d’appui à l’arrachage mobilisées par l’ANADER.

A ce jour, 16 350 ha de parcelles infectées sont arrachées dont plus de 5 500 ha sont déjà replantés. Pour ce faire, les producteurs concernés ont reçu (i) 83 000 litres d’herbicide pour le traitement de 16 350 ha  arrachés , (ii)  332 tonnes de semences de vivriers (maïs, arachide, niébé, riz) couvrant 15 980 ha, (iii) 8 471 000 plants de bananier plantain ayant permis de couvrir 6 050 ha, (iv) 1106 tonnes d’engrais permettant de couvrir 4 423 ha de vergers replantés.

  • Au niveau du renforcement des capacités techniques des producteurs pour la gestion durable de la maladie :
    • 254 098 producteurs sensibilisés sur la maladie dans 5 919 localités ;
    • 32 164 producteurs formés aux techniques de replantation des vergers infectés, à travers 1 368 parcelles de formation

 

NE VOUS ARRETEZ PAS LÀ

LUTTE CONTRE LE SWOLLEN PRODUCTION DURABLE DU CACAO PROJET D’APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) Visiter le GES2QC