+225 22 52 81 81 firca@firca.ci WEBMAIL

coodonnateur fadci-fciad

FIRCA/FADCI-FCIAD : 5 MILLIARDS DE FCFA POUR L’INNOVATION AGRICOLE DURABLE EN CÔTE D’IVOIRE

Le mercredi 1er février 2017 s’est tenu à Abidjan Plateau, l’atelier de lancement officiel du Fonds Compétitif pour l’Innovation Agricole Durable (FCIAD).

Le lancement de ce fonds annonce le démarrage effectif des activités de cette composante du programme Filières Agricoles Durables de Côte d’Ivoire (FADCI), qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du 2ème Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé par l’Etat de Côte d’Ivoire et l’Agence Française de Développement (AFD) le 28 Avril 2016.

Doté d’une enveloppe de cinq (5) milliards FCFA pour une durée de trois ans correspondant à la durée de la phase pilote, le FCIAD, première composante du second volet du FADCI, est destiné au financement après appel à proposition, des projets de recherche appliquée porteurs d’innovations. La contribution du FCIAD à la mise en œuvre des projets retenus est de 9 millions au minimum et de 180 millions au maximum.

Il s’agira, à travers le financement de ces projets, de contribuer à améliorer de façon durable les systèmes de productions agricoles, animales, halieutiques et forestières en Côte d’Ivoire. Un concours sera en outre organisé chaque année pour récompenser les meilleures innovations aux effets les plus profitables pour le secteur agricole.

Cet atelier s’est tenue en présence du représentant du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), le Directeur du Cabinet, M. COULIBALY Siaka Minayaha, du représentant de la Coordinatrice du Secrétariat Technique du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), M. YEO Metouhou, de la représentante du Directeur pays de l’AFD, Mme REBOUD Valérie et du Directeur Exécutif du FIRCA, Dr ANGNIMAN Ackah Pierre.

Ce dernier, maître d’œuvre du projet, souligne que « ce fonds devrait contribuer à améliorer de façon durable, les productions agricoles, animales, halieutiques et forestières. Il devrait stimuler, faciliter et renforcer l’utilisation des innovations permettant d’améliorer et de renforcer ces productions ».

Par ailleurs, M. COULIBALY Siaka Minayaha a rappelé les missions de son département, entre autres, atteindre une agriculture moderne, compétitive, créatrice d’emplois, attrayante pour les jeunes et non répulsive à cause de la pénibilité des activités. Pour le Directeur de Cabinet du MINADER, l’agriculture doit contribuer à la réduction de la pauvreté et être génératrice d’une croissance sectorielle inclusive et durable. Cela, en contribuant à la préservation de l’environnement, à l’atténuation des effets du changement climatique et à son adaptation. « Il appartient donc aux chercheurs de pouvoir innover pour attirer les jeunes dans l’agriculture », a-t-il conclu.

Au terme de l’atelier, le FIRCA a annoncé une tournée d’information et de sensibilisation qui débutera le 06 Février 2017 dans les centres de recherches, grandes écoles, universités et filières agricoles, pour une plus large sensibilisation, à l’effet de permettre l’appropriation du projet par les acteurs de l’agriculture ivoirienne.

 

Leave a Reply